22/10/2015

Dietrich Fischer, un homme de paix

dfischer.jpgCertains êtres ont la capacité de marquer par leur bonté l’existence des autres. Prof. Dietrich Fischer, qui vient de nous quitter dimanche passé, était de ceux-là.


Dieter, que j’ai eu la chance de connaitre depuis une dizaine d’années, était une leçon vivante d’humilité. Totalement dévoué à la non-violence et engagé dans la formation des promoteurs de la paix, il y mettait de son énergie, son temps et son argent, et surtout de son intelligence, son humour et sa compassion.

Dietrich Fischer est né en 1941 à Münsingen. Licencié en mathématiques de l’Université de Berne en 1968, il a obtenu un Master en 1971, puis un doctorat en 1976 dans de domaine de l’informatique à l’Université de New York.

Pendant près de trois décennies (1976-2003), il a enseigné aux universités de New York, Princeton et Pace, aux Etats-Unis, des sujets aussi variés que les sciences économiques, l’informatique et les études de paix et de sécurité.

Spécialiste de l’économie du désarmement, il s’est intéressé en particulier à la question de la puissance militaire et a étudié le modèle suisse de puissance défensive sans intention ni capacité d’attaquer les autres.

De 2003 à 2009, il a été directeur académique du « European University Center for Peace Studies » à Stadtschlaining en Autriche, puis de 2010 à 2013 de la « World Peace Academy » à Bâle. Il était membre du Conseil de « Transcend, Peace, Development, Environment Network ».

Dietrich Fischer a été consultant auprès de plusieurs agences onusiennes sur des questions de désarmement et développement, et l’auteur ou co-auteur de nombreuses contributions, dont « Preventing War in the Nuclear Age » (1984), « Nonmilitary Aspects of Security: A Systems Approach » (1993), « Warfare and Welfare: Integrating Security Policy into Socio-Economic Policy » (avec Jan Tinbergen, 1987), « Winning Peace: Strategies and Ethics for a Nuclear-Free World » (avec Wilhelm Nolte and Jan Oberg, 1989), « Conditions of Peace: An Inquiry » (avec Grace Boggs, et al., 1991). « Peace Mathematics » (avec Johan Galtung, 2012) et « Stories to Inspire You » (avec Altynai Baihodjoeva, 2013).

Dietrich Fischer a influencé des centaines d’acteurs de paix à travers le monde. Toute une communauté de médiateurs, active dans une multitude de conflits. Il a porté la voix de la Suisse plus fort et plus loin que mille bureaucrates de la paix.

Cher Dieter, ton corps nous a quittés, mais tes qualités de maitre, de collègue et d’ami continueront à insuffler l’énergie et l’espérance dans les cœurs de celles et ceux qui t’ont connu.

Abbas Aroua
Directeur de la Fondation Cordoue de Genève
22 octobre 2015

Commentaires

Hello Abbas,
Thanks for your kindness indeed.
I remember you and Dieter in our meeting in Trondheim ( Norway) some ten years ago.
Dieter was like father to me, to helped me to escape an "imminent planed assassination" and I am still alive.
He taught humility when I was living at his place in Stadtschlaining ( Austria), he inspired me about peace and tolerance. He conveyed generosity to me, and he showed me the light for hope.
I can't believe that he is gone, but what I believe is that his inspiration will last withing our day-to-day ives forever more.
May his soul rest in PEACE!
Thank you Aroua for this note of Dietrich's obituary.
Dr.Claude R Shema,MD.Msc/PhD ( Cand.)
Canada

Écrit par : Claude | 23/10/2015

Les commentaires sont fermés.