11/10/2012

Face aux caricatures de la haine, la non-violence s'impose

Les dernières semaines ont connu la résurgence des tensions occidento-islamiques autour de l'opposition apparente entre la liberté d'expression et le respect des symboles religieux. Nous espérions que le malheureux épisode des caricatures « Muhammeds ansigt » (Visage de Mohammed) publiées le 30 septembre 2005 par le journal danois Jyllands-Posten et la réaction violente dans certaines villes du monde musulman avait donné à réfléchir aux uns et aux autres sur les risques que font encourir à la paix dans le monde la provocation et la réaction violente à la provocation. La manière quasi non-violente dont fut traitée l'affaire du film « Fitna » (Discorde) diffusé sur l'Internet le 27 mars 2008 par l'homme politique hollandais d'extrême-droite Geert Wilders nous réconfortait dans cet espoir. Mais la diffusion sur le Web au début de ce mois du film « Innocence of Muslims » (Innocence des musulmans) et la publication le 19 septembre 2012 des caricatures de Charlie Hebdo sur le prophète Mohammad ainsi que la colère et les manifestations de violence suscitées dans certains pays musulmans indiquent qu'hélas, la leçon n'a pas été retenue de l'épisode précédent.

Lire la suite